Cheville

Découvrez ci-dessous certaines des pathologies liées à la cheville.

Publication: 
Contenu modifié le 29/04/14

Arthrose de la cheville

Arthrose de la cheville

Voir la fiche d'information complète de l'AFCP

Qu'est ce que c'est ?

L’arthrose est une pathologie dégénérative. Il s’agit d’une destruction articulaire. Elle se produit au niveau anatomique par une disparition progressive du cartilage qui s’amincie pour finir par disparaître, entraînant de façon progressive l’apparition de douleur plus ou moins importante avec des déformations des articulations qui conduisent petit à petit a une diminution de la fonctionnalité de cette dernière.

Les causes

L’arthrose de la cheville survient dans différentes circonstances :

  • une pathologie dégénérative idiopathique
  • laxité cheville
  • post-traumatique
  • ostéochondromatose

Imagerie et diagnostic :

Les diagnostique se fera la plupart du temps sur des radiographies simples avec les radiographies de la cheville de face en appui ainsi que de profil.

arthrose chevillearthrose cheville 2

Sur l’imagerie on peut voir plusieurs signes qui nous permettent de faire le diagnostic

  • l’ostéophytose
  • le pincement articulaire
  • les géodes
  • la condensation de la sous-chondral
  • les désaxations de la cheville lorsqu’elles sont présentes

D'autres examens peuvent être demandés afin de choisir le meilleur traitement à proposer. Scanner I.R.M. complément de clichés radiologique.

Évolution en l’absence de traitement :

Malheureusement lorsque l’arthrose commence il n’y a pas d’autres issues que la destruction de l’articulation qui peut se faire de manière progressive parfois très rapide comme dans le cas d’arthrose post-traumatique. Les traitements non chirurgicaux ont pour but de la plupart du temps de retarder l’évolution et l’apparition des symptômes afin de vous proposer une intervention chirurgicale le plus tard possible.

Les traitements

Les traitements peuvent être symptomatiques ou curatifs.

Les traitements symptomatiques :
Ils font appel la plupart du temps à des médicaments antalgiques voir dans les crises congestives d’arthrose à des anti-inflammatoires. Les infiltrations peuvent être utilisées dans la cheville la plupart du temps elles font appel à des corticoïdes ou de l’acide hyaluroniques. Elle permet de diminuer la douleur. Mais l’évolution de l’arthrose continue malgré tout. Les semelles permettent parfois de faire passer un cap lorsqu’il existe une désaxation de cheville en permettant de limiter la deformation de cette derniere.
Les traitements chirurgicaux :
Ils dépendent de la forme et de la gravité de l’arthrose. Cette arthrose peut concerner l’articulation de façon partielle ou totale. Les arthroses partielles peuvent parfois générer des conflits antérieurs osseux de la cheville.

Le conflit antérieur de la cheville à cause de l'arthrose peut se traiter par une résection de ce conflit par arthroscopie ou par chirurgie conventionnelle.
Certaines formes d’arthrose sur des chevilles désaxées peuvent être traitées par une réaxation de ces dernières avec des ostéotomies (calcanéum ou supra malléolaire).
Lorsque l’arthrose est trop importante.

Deux solutions :

Le choix entre les deux solutions se fera avec votre chirurgien.

Attention

Les traitements proposés sur ce site ne les sont qu’a titre indicatif.
Chaque personne est différente.
Seule une consultation avec un chirurgien pourra vous éclairer sur le traitement approprié a votre pathologie.

 

Publication: 
Contenu modifié le 17/09/16

Entorse de cheville

Entorse de cheville

Qu'est ce que c'est ?

L’entorse de cheville survient la plupart du temps dans un mécanisme de torsion, qui associe un mouvement de flexion plantaire à un mouvement d’inversion pied. Lors de ce mouvement les ligaments sur le côté latéral de la cheville sont étirés, ils peuvent aller jusqu’à la rupture. Les ligaments le plus souvent concernés sont le faisceau antérieur et le faisceau moyen du ligament latéral externe de la cheville.

degrés de gravité entorse cheville

image d’apres une dissection de l’anatomiste Pau Golano de barcelone flèche 2 faisceau moyen et flèche 3 faisceau antérieur

Les symptomes

Les symptômes sont représentés par une douleur sur le côté latéral de la cheville autour de la malléole externe. En général, on retrouve un hématome antéro-externe dit en œuf de pigeon. Avec une douleur à la palpation autour de la malléole externe et en général une difficulté à la marche suite au traumatisme. L’examen clinique va permettre de confirmer le diagnostic. Les critères de gravité sont recherchés pour éliminer les diagnostics différentiels plus graves telle qu'une fracture de la maleole externe.

Imagerie

En cas de douleur localisée sur le relief osseux de la malléole ou d'hématome important, une radiographie de la cheville FACE +PROFIL +3/4 est nécessaire.

 Elle permet d'éliminer la présence d'une fracture intertuberculaire de la malléole du péroné. La présence d'un arrachement osseux de petit volume de la pointe de la malléole ne change pas la stratégie de traitement.
 Un scanner pourra être demandé dans de rares cas lorsqu'il existe des fractures partielles du dôme astragalienne.

Évolution en l’absence de traitement :

Lorsque le traitement est inexistant voire mal conduit , La cicatrisation des ligaments peut mal se faire et conduire à l’apparition d’instabilité chronique de cheville par laxité ligamentaire ou à un conflit tissulaire externe lié une cicatrisation hypertrophique des ligaments associés à une synovite chronique qui donne des chevilles douloureuse 5 a 6 mois apres l’entorse.

Les traitements

Dans les 3 premiers jours, il est nécessaire de lever le pied pour limiter l’oedeme au niveau de la cheville. Prescription d’antalgiques sera faite pour une période de une à deux semaines.
Le glaçage doit se faire plusieurs fois par jour.
Un traitement anti inflammatoires pourra être prescrit en cas de forte douleur.

En général, une mobilisation est nécessaire avec une attelle de cheville pendant une durée de six semaines la marche est autorisée avec l’attelle.
Il pourra être prescrit dans les formes graves une immobilisation dans une botte à 90°. En cas d’immobilisation par botte sans appui il devra être prescrit des anticoagulants pour éviter une phlébite.

La rééducation

Elle débute à la suite de l'immobilisation, le plus souvent lors de la 5 e semaine.

 Elle consiste en des procédés anti-douleur (physiothérapie antalgique) dans les premiers jours puis dès que possible en un travail de stabilisation active (proprioception) de la cheville.

Attention

Les traitements proposés sur ce site ne les sont qu’a titre indicatif.
Chaque personne est différente.
Seule une consultation avec un chirurgien pourra vous éclairer sur le traitement approprié a votre pathologie.

 

Publication: 
Contenu modifié le 28/06/17

Instabilité chronique de la cheville

Instabilité chronique de la cheville

Voir la fiche d'information complète de L'AFCP

Qu'est ce que c'est ?

Il s’agit d’un manque de stabilité de la cheville, elle survient en général après une entorse de la cheville mal traitée ou à une insuffisance de cicatrisation des faisceau calcanéo-fibulaire et talo-fibulaire antérieur du ligament collatéral latéral de la cheville malgré un traitement adéquat. Elle peut survenir à la suite d’une simple entorse ou à la répétition de plusieurs entorses.

Les symptomes

L’instabilité est le symptôme essentiel. Elle survient sur des terrains irréguliers puis dans les formes graves sur tout type de terrain conduisant de façon progressive à une sensation d’insécurité permanente. Elle conduit la plupart du temps à l’arrêt des activités sportives qui sollicitent la cheville dans des mouvements de torsion (foot, basket…). Les douleurs ne sont pas systématiques. Le diagnostic est avant tout clinique. On recherchera lors de l’examen une laxité en varus de la cheville et /ou une laxité en tiroir antérieur signant l’incapacité fonctionnel di ligament collatéral latéral de la cheville.

Imagerie

La radiographie : Elle recherche un varus d’arrière pied celui-ci peut contribuer à l’apparition de l’instabilité chronique de cheville.
Elle pourra rechercher l’apparition de signe d’arthrose.
Les clichés dynamiques de cheville : ils permettent d’objectiver et de quantifier la laxité de cheville par des clichées en varus forcé et en tiroir antérieur.

imagerie Instabilité cheville
cliché dynamique en varus forcé et tiroir antérieur.

L'IRM :

Il va permettre d’étudier les structures osseuses et tissulaires, de montrer les faisceaux ligamentaire abimés, de rechercher des signes d’atteinte des tendons fibulaires qui peuvent souffrir lors des entorses à répétition.

Évolution en l’absence de traitement

Les entorses à répétition et la mauvaise cinétique de l’articulation conduisent de façon progressive à user l’articulation de la cheville. Au bout de quelques années l’arthrose de cheville apparaît. Il s’agit d’arthrose compliquée car souvent désaxée à cause de laxité de la cheville / on parle d’arthrose varisante.

Le traitement

Le seul traitement est la chirurgie.
Pour corriger la laxité de la cheville il faudra réaliser une ligamentoplastie.
En cas de varus de l’arrière pied il faudra corriger celui-ci.
Si il existe une atteinte des tendons fibulaires il faudra les réparer.

Attention

Les traitements proposés sur ce site ne les sont qu’a titre indicatif.
Chaque personne est différente.
Seule une consultation avec un chirurgien pourra vous éclairer sur le traitement approprié a votre pathologie.

 

Publication: 
Contenu modifié le 17/09/16

Fracture de la cheville

Fracture de la cheville

Qu'est ce que c'est ?

Elle survient le plus souvent lors d'un traumatisme en torsion ou lors d'un choc direct. Lors du traumatisme, la cheville peut se rompre a plusieurs endroit.

On parle de fracture uni ou bi malléolaire lorsque une ou les deux malléoles sont fracturées

fracture uni ou bi malléolaire

fracture du pilon tibial : lorsque le ¼ inférieur du tibia est fracturé.

fracture du pilon tibial

Evolution sans traitement

Consolidation en cal vicieux avec destruction articulaire de la cheville entrainant l'arthrose

Traitement

Orthopédique : il est valable uniquement dans les fractures dites non déplacées. Le port d'une botte en résine pendant deux mois sans appui est nécessaire.

Chirurgie : obligatoire des qu'il y a un déplacement fracturaire.

Pour la fracture dite bi malléolaire :
Le plus souvent mise en place d'une plaque sur la malléole externe et d'un vissage de la malléole interne.

vissage de la malléole interne

Pour le pilon tibiale : il dépend du type et de la gravité de la fracture Il s'agit toujours de fracture complexe nécessitant la prise en charge par un praticien habitué à ce type de fracture.

L'ostéosynthèse peut se faire avec une plaque ou des vis parfois avec un fixateur externe dans les formes graves sans possibilité de reconstruction.

fixateur externefixateur externe

Ne pas oublier :

Du fait de la prise en charge en semi urgence des fractures a la clinique Saint-Charles toutes fractures ouvertes ou a risque de souffrance cutanée ne pourront être pris charge à la clinique pour éviter tout risque de retard de prise en charge qui pourrait être délétère pour une bonne évolution post opératoire. Le transfert à la clinique ne peut se faire qu'après acceptation du chirurgien qui pourra vérifier la possibilité de vous accueillir et la disponibilité du matériel. Enfin avant tout transfert toute luxation articulaire doit être réduite et vous devez avoir eu une immobilisation correcte vous permettant d'attendre la chirurgie dans de bonnes conditions.

Attention

Les traitements proposés sur ce site ne les sont qu’a titre indicatif.
Chaque personne est différente.
Seule une consultation avec un chirurgien pourra vous éclairer sur le traitement approprié a votre pathologie.

Publication: 
Contenu modifié le 23/05/14