Arrière Pied

Découvrez ci-dessous certaines des pathologies liées à l'arrière pied.

Publication: 
Contenu modifié le 13/05/14

Arthrose ou arthrite sous talienne isolée

Arthrose ou arthrite sous talienne isolée

Qu'est ce que c'est ?

Il s'agit d'une destruction de l'articulation sous talienne. Elle peut survenir sans facteur déclenchant ou être post traumatique (arthrose) ou dans le cadre d'une maladie des articulations comme la polyarthrite rhumatoïde (arthrite).
L'articulation abimée n'est plus fonctionnelle.

 

 

Les causes

Post traumatique
Poly arthrite
Rhumatisme divers
Arthrose idiopathique

Symptômes

Douleur sur le coup de pied et à la marche sur terrain irrégulier
diminution de périmètre de marche
sensation instabilité sur terrain irrégulier
diminution de la mobilité du pied en prono-supination

Imagerie

Les radiographies suffisent au diagnostique

arthrose sous talienne

arthrose sous talienne secondaire a une fracture du calcanéum

Evolution sans traitement

Les symptômes augmentent

Traitement

Médicale : antalgiques, ains et infiltrations

Chirurgicale : arthrodèse sous talienne

Attention

Les traitements proposés sur ce site ne les sont qu’a titre indicatif.
Chaque personne est différente.
Seule une consultation avec un chirurgien pourra vous éclairer sur le traitement approprié a votre pathologie.

 

Publication: 
Contenu modifié le 22/01/17

Arthrose ou arthrite talo-naviculaire isolée

Arthrose ou arthrite talo-naviculaire isolée

Qu'est ce que c'est ?

Il s'agit d'une destruction de l'articulation talo-naviculaire. Elle peut survenir sans facteur déclenchant ou être post traumatique (arthrose) ou dans le cadre d'une maladie des articulations comme la polyarthrite rhumatoïde (arthrite). L'articulation abimée n'est plus fonctionnelle.

 

Les causes

Post traumatique
Poly arthrite
Rhumatisme divers
Arthrose idiopathique
les pieds creux

Symptômes

douleur sur le coup de pied et a la marche sur terrain irrégulier
diminution de périmètre de marche
sensation instabilité sur terrain irrégulier
diminution de la mobilité du pied en prono-supination

Imagerie

Les radiographies suffisent au diagnostique

Arthrose talo-naviculaire

Arthrose talo-naviculaire

Evolution sans traitement

Les symptômes augmentent

Traitement

Médicale : antalgiques, ains et infiltrations

Chirurgicale : arthrodèse talo-naviculaire

Attention

Les traitements proposés sur ce site ne les sont qu’a titre indicatif.
Chaque personne est différente.
Seule une consultation avec un chirurgien pourra vous éclairer sur le traitement approprié a votre pathologie.

 

Publication: 
Contenu modifié le 22/01/17

Maladie de Haglund

Maladie de Haglund

Qu'est ce que c'est ?

Le Conflit rétro calcanéen se caractérise par une douleur postérieure du talon. Cette entité clinique a été décrite en 1928 par Patrick Haglund, chirurgien suédois. La maladie se définit par l'existence d'un arrière pied douloureux, une proéminence crânio-latérale de la grosse tubérosité et une callosité cutanée en regard, due a la compression dans la chaussure. La maladie de " Haglund " est souvent bilatérale, plus souvent observée entre 20 et 30 ans.

haglund

Les causes

  • chaussures à contrefort rigide, chaussures de sécurité.
  • les pieds creux

Symptômes

Douleur du talon dans la chaussure Proéminence postérieure du talon
Douleur a la palpation
Bursite rétrocalcanéenne
Tendinite d'achille d'insertion
Baisse activité sportive

haglund

Evolution sans traitement

Parfois guérison spontanée.
Sinon les douleurs deviennent de moins en moins supportables avec des difficultés de chaussage permanent pouvant conduire a l'arrêt de certaines activités sportives voire à une gène quotidienne.

Traitement médical

Le traitement médical peut soulager la douleur ou «talalgie postérieure» en diminuant l'inflammation par :

  • Un chaussage large adapté,
  • Des anti-inflammatoires en application locale,
  • Des semelles ou orthèses plantaires qui soulagent en modifiant les rapports osseux dans la chaussure et en ré-horizontalisant le calcaneus.
  • La rééducation qui par les étirements ou les massages transverses profonds agit directement sur le tendon d'Achille. Elle préserve la souplesse articulaire, renforce certains muscles et soulage l'inflammation.

     

Traitement chirurgical

En cas d'échec du traitement médical
Elle consiste a enlever la zone de conflit postérieur :

  • Soit en reséquant le coin postéro supérieur du calcanéeum par chirugie a ciel ouvert ou sous arthroscopie
haglund
haglund

Attention

Les traitements proposés sur ce site ne les sont qu’a titre indicatif.
Chaque personne est différente.
Seule une consultation avec un chirurgien pourra vous éclairer sur le traitement approprié a votre pathologie.

Publication: 
Contenu modifié le 23/05/14

Pied creux

Pied creux

Qu'est ce que c'est ?

Le pied creux est une dénomination pour parler d'une forme générale d'un pied. Il associe une voute interne du pied marquée, une cassure sur le dos du pied avec un aspect très vertical de l'avant pied, un varus d'arrière pied +/- marqué. Certains pieds ont en plus des griffes d'orteils associées.
Il s'agit d'une formation du pied complexe qui peut être très bien supportée et non symptomatologique. On parle de pied creux pathologique lorsqu'il déclenche des douleurs.

 

Les causes

Idiopathique Neurologique : il faudra rechercher une cause neurologique de principe
Post traumatique
Séquelles de pied bot
Evolution de la maladie de Charcot marie Tooth

pied creux

Exemple de synostose : pied gauche normal pied droit pont osseux entre le calcanéum et le talus

Symptômes

Uniquement en cas de pied pathologiques :
Le varus d'arrière pied peut donner une tendinite des fibulaires
Douleur sur la partie externe du pied
Entorse à répétition
Instabilité de cheville
Douleur d'appui antérieur au niveau des têtes métatarsiennes avec durillon d'hyperappui
Griffes d'orteils pathologiques

Imagerie

Une simple radiographie du pied de face et profil suffit au diagnostique, d'autres examens peuvent être demandés pour rechercher des pathologies associées comme la tendinite des fibulaires par une IRM

pied creux

Evolution sans traitement

Elle conduit à l'aggravation des symptomes ressentis et parfois à l'arthrose.

Traitement

Fonctionnel et médical : suivant les symptomes on essayera toujours dans un premier temps (sauf cas majeurs) la mise en place de semelles orthopédique ou de chaussures sur mesures en fonction des cas, afin d'améliorer les contacts du pied au sol et de diminuer les douleurs.

Chirugical : il existe de nombreux actes chirurgicaux qui peuvent etre réalisés selon les symptomes présentés, de l'évolution du pied et de la facilité de réduction de la déformation.
Sur un pied souple : on peut associer une ostéotomie du calcanéum, une ostéotomie d'abaissement du premier métatarsien. Sur un pied fixé : une arthrodese correctrice du couple de torsion ou une tarsectomie antérieur

Associé un transfert tendideux dans certaines pathologie comme dans la maladie de charcot : tranfert de jambier postérieur, hemijambier antérieur.
Traité la tendinite des fibulaires

Attention

Les traitements proposés sur ce site ne les sont qu’a titre indicatif.
Chaque personne est différente.
Seule une consultation avec un chirurgien pourra vous éclairer sur le traitement approprié a votre pathologie.

Publication: 
Contenu modifié le 23/05/14

Pied plat

Pied plât

Qu'est ce que c'est ?

Le pied plat est une pathologie complexe souvent multifactorielle. Tous les pieds plats ne sont pas pathologiques. Il faut distinguer les pieds plats physiologiques et les pieds pathologiques créant des douleurs. Ils se traduisent tous par un effondrement de la partie interne du pied et un affaissement de la voute plantaire. Il faut distinguer :

  • Le pied plat congénital. Acquis depuis la naissance souvent peu symptomatique, Il peut parfois s'aggraver de façon importante pendant l'adolescence pouvant conduire dans les cas les plus importants à des interventions de correction.
  • Le pied plat acquis de l'adulte : avec l'Age et le surpoids le tendon du muscle du tibial postérieur ne fait plus son action de maintien de la voute du pied. il se fatigue et finit par se rompre. Une fois rompu le pied s'effondre donnant un pied plat douloureux irréversible.
  • Le pied plat contracturé de l'adolescent : ce tableau indique le plus souvent la présence d'une synostose (pont osseux) qui empêche l'adaptation du pied au sol le rendant douloureux.

pied plat

aspect de pied plat

radio pied plat

radio de pied plat de profil

Les causes

Les trois causes principales

  • Insuffisance du jambier postérieur (cf chapitre tendinite du jambier postérieur)
  • Synostose (cf chapitre synostose)
  • Pied plat physiologique

Il en existe beaucoup d'autres …

synostose pied gauche

Exemple de synostose : pied gauche normal pied droit pont osseux entre le calcanéum et le talus

Evolution sans traitement

Les pieds plats dits physiologiques en général n'évoluent pas ou très peu. Pour le pied plat contracturé de l'adolescent en général la douleur est présente de façon systématique à l'effort empêchant les activités sportives en devenant invalidant pour les gestes de la vie quotidienne, pouvant être gênant à la marche.

Exemple de synostose : Pied plat par insuffisance du jambier postérieur : il ne fait que s'aggraver devenant très douloureux avec un périmètre de marche qui diminue avec le temps. Le pied finit par complètement s'effondrer.

Symptômes

Ils sont variables en fonction de l'étiologie
Quand le pied plat s'aggrave, la douleur est de plus en plus importante avec des douleurs  de conflit externe sur la partie extérieure du pied et des douleurs plantaires sur la partie interne de la voute du pied. Parfois le pied est tellement effondré que l'on parle d'une troisième malléole.
Il s'agit de la tête du talus qui vient au contact du sol à cause du pied plat. Cela peut causer des blessures avec des risques de mal perforant plantaire.

Dans le pied plat contracturé de l'adolescent : la douleur est liée à l'absence d'adaptation du pied au sol. Le pont osseux empêche les mouvements normaux du pied et crée des douleurs à cause de la contrainte.

Imagerie

Un cliché de Meary cheville de face ainsi qu'une radio du pied de profil en charge suffisent au diagnostic.
Une IRM peut-être demandée pour vérifier l'intégrité du tendon du muscle tibial postérieur.
Un scanner ou une IRM permettra d'observer une synostose, de la localiser et d'évaluer son importance.

Evolution sans traitement

Lorsque le pied plat est douloureux, il est rare qu'il guérisse de façon spontanée et va le plus souvent vers l'aggravation de la déformation et des douleurs.

Traitement

Il dépend de la cause et du stade du pied
Pied plat sur synostose de l'adolescent : voir chapitre synostose

Dans le pied plat de l'adulte acquis par insuffisance du jambier postérieur, le traitement dépend du stade du pied et de la vitalité du jambier postérieur.
Les semelles sont indispensables. Dans les stades initiaux, elles permettent de soutenir la voute du pied et de diminuer les douleurs. La détente du jambier postérieur peut entrainer sa guérison.

Dans le cadre d'un pied plat débutant et souple, on peut discuter une chirurgie conservatrice du couple de torsion qui peut associer des renforts tendineux du jambier postérieur avec des ostéotomies de réaxation du calcanéum afin de corriger la déformation du pied plat tout en gardant les mobilités du pied.

ostéotomie d'allongement

ostéotomie d'allongement selon EVANS

Dans les pieds plats évolués : seul l'arthrodèse du couple de torsion pourra donnée un résultat satisfaisant à long terme.

Attention

Les traitements proposés sur ce site ne les sont qu’a titre indicatif.
Chaque personne est différente.
Seule une consultation avec un chirurgien pourra vous éclairer sur le traitement approprié a votre pathologie.

Publication: 
Contenu modifié le 23/05/14

Rupture du tendon d'Achille

Rupture du tendon d'Achille

Qu'est ce que c'est ?

Le tendon d'Achille est le tendon le plus fort du corps humain. Il est important pour la marche. Il permet la flexion plantaire et la propulsion à la marche. Il est indispensable pour pouvoir courir. Sa rupture équivaut a une fracture. Elle survient le plus souvent au cours d'activité sportive intense (foot, handball, squash) mais aussi au cours d'accident. Elle peut survenir sur un tendon sain ou malade (tendinite chronique) Elle peut survenir en plein corps ou à l'insertion sur le calcanéum. La rupture la plus fréquente est en plein corps.

rupture tendon d'achille

Les causes

traumatisme
tendinite chronique

Les symptômes

Douleur d'apparition brutale au niveau du tendon
Perte de l'equin physiologique

rupture tendon d'achille

Coup de hache postérieur au niveau du tendon d'Achille
Marche douloureuse
Impossibilité de se mettre sur la pointe des pieds

Evolution sans traitement

Une rupture négligée conduit à la perte de fonction du tendon d'Achille. Si le tendon n'est pas réparé en urgence les bords proximaux et distaux se rétractent. La réparation bout a bout devient impossible : on parle de rupture chronique du tendon d'Achille. Le traitement est différent et plus compliqué.

Traitement

Orthopédique : plâtre en équin 4 semaines puis remise du pied à 90 degrés pendant 4 semaines risque de rupture itérative de 15 à 20%
Chirurgie :
Percutanée : à travers des petits trous des fils sont passés dans le tendon afin de renforcer l'immobilisation avec un plâtre ou une botte amovible. 3 semaines en équin puis 3semaines pied a 90 ° sans appui.

tendon d'achille

La suture mini invasive
Suture avec le système achillon
La suture est faite grâce au système achillon tout en permettant une approche mini invasive en limitant ainsi la taille de l'incision cutanée.

rupture tendon d'achillerupture tendon d'achillerupture tendon d'achille

Chirurgie conventionnelle
Incision de 7 a 10 cm
Suture des 2 parties bout a bout avec un très bon visuel
C'est cette chirurgie qui a le plus bas taux de rupture itérative (inférieur à 5%) mais risque d'infection et de nécrose cutanée de 1 à 5 %.

Chaque type de chirurgie nécessite une immobilisation de 6 semaines (3 semaines en équin et 3 semaines à 90°) avant reprise d'appui.

Attention

Les traitements proposés sur ce site ne les sont qu’a titre indicatif.
Chaque personne est différente.
Seule une consultation avec un chirurgien pourra vous éclairer sur le traitement approprié a votre pathologie.

Publication: 
Contenu modifié le 23/05/14

Synostose

Synostose

Qu'est ce que c'est ?

Les synostoses sont des anomalies morphologiques du pied caractérisées par la persistance de ponts d'union entre certains os, particulièrement au niveau de l'arrière-pied et du médio tarse, et entraînant un défaut de mobilité de ces os. Plusieurs classifications sont possibles selon que l'on s'intéresse à la nature du pont, à sa localisation, intra- ou extra-articulation, ou aux os qui sont reliés entre eux. Selon le type de pont on peut distinguer 3 formes :

  • les ponts osseux : ce sont des synostoses
  • les ponts cartilagineux : ce sont des synchondroses
  • les ponts fibreux : ce sont des syndesmoses.

Les synostoses peuvent siéger entre tous les os du pied. Cependant, les formes talo-calcanéennes (TC) et calcanéo-naviculaires (CN) rendent compte de 80 à 90 % des synostoses diagnostiquées.

Dans les synostoses CN, on observe un pont entre le bord latéral du naviculaire et le processus antérieur du calcanéum (Fig. 1-a).
Les synostoses calcanéo-talienne : comme son nom l'indique un pont se crée entre le talus et le calcanéum sur leurs parties internes.

 

 

Synostose calcaneo- talienneSynostose calcaneo- talienne 2

Synostose calcaneo- talienne

synostose calcanéo-naviculaire

Radiographie d'une synostose calcanéo-naviculaire

Les causes

Dans l'enfance, le pied est fait d'une maquette cartilagineuse. Avec la croissance, il s'ossifie et finit par remplacer cette maquette cartilagineuse. Cette ossification se fait vers l'âge de 10 à 13 ans. C'est donc au cours de ces années que vont commencer à apparaître les premiers symptômes.

Au cours de cette ossification certains os du pied font un pont osseux complet ou non, un lieu d'articulation qui leur permettrait de bouger entre eux. On retrouve une part d'hérédité. Mais la plupart du temps il n'y a pas de causes. Dans de rares cas,  la consolidation de fractures dans le pied peut entrainer une synostose.

Les symptômes

A cause du pont qui relie les 2 os le pied ne peut pas bouger normalement. Cette mobilité contrariée est source de symptômes :

  • sensation d'instabilité en terrain irrégulier
  • douleur au niveau de la synostose
  • pied plat contracturé de l'enfant (il s'agit d'un enfant qui a le pied plat et douloureux)
  • douleur à la mobilisation du couple de torsion
  • parfois chute à répétition chez l'enfant

default de varisation de l'arrière pied

default de varisation de l'arrière pied en se mettant sur les pointes qui ce qui traduit une perte de mobilité du pied.

Imagerie

Touts les moyens d'imagerie sont bons pour faire le diagnostique
Les plus performants restent le scanner et l'IRM

Evolution sans traitement

Chaque personne est différente, beaucoup de patients ont des synostoses asymptomatiques pour lesquelles il n'y a rien a faire. Elles sont parfois découvertes de façon fortuite au cours d'un examen et donc il n'y a pas de suite.

La découverte d'une synostose à cause d'un symptôme évolue généralement vers la dégradation. Le pied est de plus en plus douloureux avec une diminution des activités avec le temps, à cause de la douleur le pied finit par se crisper et devenir progressivement un pied plat dit contractures dans les formes les plus sévères.
Lorsque les symptômes sont mineures, ils empêchent la réalisation d'activités sportives.

Traitement

Le traitement dépend du type de synostose que l'on a à soigner.

En tout cas synostose, le traitement fonctionnel doit être essayé: semelles orthopédiques, repos, kinésithérapie, antalgiques anti-inflammatoires...

Ces traitements sont en général limitées il faudra lorsque les symptômes sont importants réalisés une chirurgie qui dépendra du guide de synostose.
Le traitement chirurgical consistera à ce moment soit à bloquer complètement l'articulation qui est défaillante (arthrodèse), soit à faire une libération de l'articulation par resection de la synostose.

Pour la synostose calcanéo-talienne : le traitement le plus fréquent est l'arthrodèse sous talienne Pour la synostose calcanéo-naviculaire : la résection du pont de synostose par libération de l'articulation se fait en général en première intention.

Attention

Les traitements proposés sur ce site ne les sont qu’a titre indicatif.
Chaque personne est différente.
Seule une consultation avec un chirurgien pourra vous éclairer sur le traitement approprié a votre pathologie.

 

Publication: 
Contenu modifié le 22/01/17

Tendinite chronique des fibulaires

Tendinite chronique des fibulaires

Qu'est ce que c'est ?

Les tendons fibulaires sont situés sur le coté externe de la cheville, ils passent derrière la malléole externe.
Dans le pied le court fibulaire s’insère sur la base du 5e métatarsien tandis que le long fibulaires passe sous le pied pour aller finir sa course sur la base du premier métatarsien. Leur action commune sert à stabiliser la cheville de façon dynamique sur le plan externe ainsi qu’au mouvement d’éversion du pied. Ce sont de puissants stabilisateurs notamment lors de sport tel que la course a pied.
Comme tous les tendons, ceux ci peuvent se fatiguer et devenir pathologiques. L’inflammation de ces tendons les rend douloureux. On parle alors de tendinite.

Les causes

Microtraumatisme répétés (course a pied)
Mauvais chaussage
Varus d’arriere pied
Secondaire à une laxité ligamentaire de cheville
Pied creux
Rhumatisme

Les symptômes

Douleur à l’activité sportive
Difficulté à randonner en terrain irrégulier
Sensation d’instabilité et entorses
Gonflement retro malléolaire externe
Douleur à l’éversion contrariée du pied

Evolution sans traitement

Au stade initial, le tendon est simplement irrité, inflammé sans traitement le tendon continu à se fatiguer et finit par se rompre avec apparition de fissuration au ceint même du tendon. Pour finir par se rompre complètement. La rupture en général fait disparaître en bonne partie les douleurs. Par contre les activités sportives deviennent limitées dés qu’elles sollicitent la cheville, avec des entorses à répétition.

Traitement

Au stade de l’inflammation
Traitement médical associant dans les formes débutantes :

  • repos sportif 4 a 6 semaines
  • kinésithérapie
  • infiltration de plaquette
  • ains et antalgique

Attention : les injections de corticoïde sont peu indiquées dans ce type de pathologie. Elles sont à double tranchant. Elle calme bien l’inflammation tendineuse, mais il y a un risque important de rupture secondaire du tendon à cause de ces mêmes corticoïdes.

La chirurgie

Apres échec du traitement médical ou de première intention.

Au stade inflammatoire sans rupture:
On peut réaliser une tenosynovectomie (nettoyage des tendons). A ciel ouvert ou sous arthroscopie.

Au stade de fissuration tendineuse:
Il faut faire une synovectomie avec une réparation tendineuse par exérèse de la fissure et si nécessaire tubulisation du tendon pour le renforcer et lui redonner un aspect normal.

Une ostéotomie du calcanéum peut être associée dans le même geste chirurgical ou au cours d’un geste secondaire pour corriger un arrière pied en varus qui pérenniserait la tendinite du fait de la déformation.

Attention

Les traitements proposés sur ce site ne les sont qu’a titre indicatif.
Chaque personne est différente.
Seule une consultation avec un chirurgien pourra vous éclairer sur le traitement approprié a votre pathologie.

Publication: 
Contenu modifié le 23/05/14

Tendinopathie chronique d’Achille

Tendinopathie chronique d’Achille

Qu'est ce que c'est ?

La tendinite est une inflammation des fibres du tendon. Il s'épaissit, les fibres se désorganisent et peuvent se rompre progressivement. Une nécrose (sorte d'infarctus) peut apparaitre au sein même du tendon. A l'extrême limite le tendon peut casser.
La tendinite peut survenir à plusieurs niveaux. Elle peut apparaître en plein corps du tendon : tendinite corporéale
Ou au niveau de son insertion sur le calcanéum : on parlera de tendinite d'insertion (enthésopathie) aspect de clinique de tendinite d'insertion

Les causes

Plusieurs circonstances favorisent son apparition :
Les deux types de tendinites surviennent en général dans deux populations sensiblement différentes :
En générale la tendinite dite corporéale survient plus chez les personnes sportives entre 20 et 40 ans. L'enthésopathie se retrouve plus chez des personnes en surpoids entre 40 et 60 ans.

Aspect clinique de tendinite d'insertion

Ces tendinites peuvent toutes être déclenchées par :

  • Les microtraumatismes répétés comme la course à pied surtout avec des chaussures mal amortissantes
  • Le manque de souplessesdu mollet
  • Les excès d'utilisation avec défaut technique
  • Le frottement de la chaussure contre l'insertion du tendon d'Achille
  • certaines maladies rhumatismales comme les spondylarthropathies

 

Symptômes

Le diagnostique est clinique.
Le tendon est douloureux à l'effort ou après l'effort parfois pendant plusieurs jours.
La palpation est douloureuse avec une zone tuméfiée, indurée. Lors des tendinopathies d'insertion la pression sur le calcanéum est sensible.
La flexion plantaire contrariée est douloureuse.

Imagerie

L'imagerie va confirmer le diagnostic et surtout préciser l'importance des lésions, leurs étendues et leurs gravités.
La radio peut montrer des calcifications surtout dans les enthésopathies : elles sont dites calcifiantes.
L'échographie et l'IRM sont les examens de choix pour rechercher des zones de nécrose, de rupture partielle.

Radiographie enthésopathie calcifiante

Radiographie et IRM enthésopathie calcifiante

Evolution sans traitement

Les douleurs vont s'accroitre, les activités sportives vont diminuer jusqu'à ce que les activités quotidiennes (marche, descente des escaliers…) soient très limitées. A l'extrême limite une rupture peut survenir.

Traitement

Repos sportif dans tous les cas.
Adaptation du sport, modification de la technique et du chaussage (baskets plus amortissantes).
Kinésithérapie avec étirements du mollet, protocole de Stanish, physiothérapie, ondes de choc.
Anti-inflammatoires locaux ou généraux.
Semelles orthopédiques amortissantes et port de chaussures à talons (2à3 cm)

Attention les injections de corticoïdes sont peu indiquées dans cette pathologie. Si elles peuvent calmer la douleur, elles sont aussi à l'origine de nécrose du tendon avec rupture secondaire.

La chirurgie

Après échec du traitement médical et suivant l'importance des lésions on peut :

Pour les formes dite corporéale

Pour les enthésopathies calcifiantes

 

Attention

Les traitements proposés sur ce site ne les sont qu'a titre indicatif.
Chaque personne est différente.
Seule une consultation avec un chirurgien pourra vous éclairer sur le traitement approprié a votre pathologie.

Publication: 
Contenu modifié le 23/05/14