Symptômes et traitements du Hallux valgus à Lyon

Hallux Valgus : de la chirurgie mini invasive à la réabilitation rapide

Définition

L'Hallux Valgus est une déformation anormale du premier rayon de pied. Le gros orteil (hallux) se dévie progressivement vers le second orteil, ce qui provoque une déformation de l'ensemble de l'avant-pied. Le ligament latéral interne de l’articulation métatarso-phalangienne se distend avec le temps, parfois très rapidement. A cause de cette faillite ligamentaire le métatarsien n’est plus tenu et il s’écarte sur le coté interne. La tête du métatarsien sort sur le coté interne du pied créant une bosse appelée, communément « oignon ». Le gros orteil n’étant plus maintenu par le ligament distendu, il se dévie vers les petits orteils créant dans les formes grave des conflits entre orteils.

Cette pathologie est aggravée par la marche si elle n'est pas prise en charge médicalement ou chirurgicalement. 

Symptômes de l'Hallux Valgus

L'hallux Valgus peut ne pas être remarqué par le patient aux premiers stades de la pathologie (il est alors asymptomatique). Il évolue de manière progressive et graduelle.

Le premier symptôme ressenti est l’apparition d'une douleur au pied, au niveau de l’oignon (la saillie osseuse au niveau de l'orteil) à cause du frottement dans la chaussure. Le corps créé généralement des callosités pour se protéger du frottement, ce qui peut aggraver le gonflement et donc la pression exercée sur les autres orteils.

Avec l'évolution de la maladie, il est de plus en plus difficile de se chausser. Il faut alors porter des chaussures et de semelles orthopédiques adaptées, en suivant les conseils d'un orthopédiste ou d'un pédicure podologue.

Un oignon au pied peut contribuer à une instabilité lors de la marche, de par la compensation du corps une douleur dorsale ou encore une solicitation excessive du genou. Par effet de bord, un Hallux Valgus non traité peut favoriser le risque de fracture de fatigue, de tendinite, d'arthrite ou d'un orteil en griffe.

Les autres symptômes sont : une bursite (rougeur douloureuse et gonflée sur la bosse) et une irritation nerveuse du nerf dorso médial donnant des troubles sensitifs au bout du gros orteil.

L’évolution se fait obligatoirement vers l’aggravation avec une augmentation de la déformation. Cette déformation induit des défauts d’appui dans le pied qui vont augmenter la charge de travail sur les petits orteils qui vont finir par entraîner des dégradations et une déstructuration de l’ensemble de l’avant pied : on parle d’avant pied complexe.

En cas de doute, il faut consulter un podologue, son médecin généraliste ou chirurgien orthopédiste en cas de douleurs très importantes.

Qui sont les plus touchés ?

Cette pathologie touche en majorité (90%) les femmes âgées entre 40 et 60 ans. Certains patient sont jeunes (20 ans) on parle de forme dite congénitale.

Photo d'un pied victime d'un hallux valgus

Les causes

Certains facteurs favorisent et peuvent aggraver l’hallux valgus :

  • L'hérédité,
  • Le port de chaussures à talon haut serré type escarpin ou de chaussures trop serrées,
  • Le pied égyptien (2e orteil plus long que le premier),
  • Les maladies du collagène.

L'imagerie pour diagnostiquer un hallux valgus

Une simple radiographie de l'avant pied en charge de face et de profil suffit au diagnostic et à la programmation de l’intervention chirurgicale si c’est le cas.

La correction de l'Hallux Valgus

Il est possible de traiter cette pathologie par trois approches :

  • Orthèse : Il existe des pansements pour limiter les frottements ainsi que des attelles pour redresser l’orteil. Elles ont une efficacité limitée voire nulle. La déformation continuera à progresser plus ou moins rapidement. Le meilleur traitement reste l’adaptation du chaussage à son pied et non le contraire.
  • Médicale : Antalgiques et anti inflammatoires dans les formes de bursite aigue.
  • Chirurgicale : La chirurgie de l’hallux valgus est le seul traitement curatif. Il permettra de corriger la déviation, de soulager les douleurs et bien sur éviter l’évolution du pied vers un avant pied complexe, chirurgie percutanée, mini invasive ou standard. Le traitement chirurgical de l'Hallux Valgus est souvent nécessaire en cas d'arthrose.

Opération de l'Hallux Valgus

La chirurgie en percutanée de l'hallux valgus pur est une chirurgie que nous considerons comme dangereuse, ne permettant pas une bonne équilibration du pied, au profit d'une soit disant absence de cicatrice. Elle ne permet que de casser les os sans se préoccuper de l'equilibre musculo tendineux, avec des suites chirurgicales souvent très longue.

Nous lui preferons la chirurgie mini invasive lorsqu'elle est indiquée. Mais surtout, les chirurgiens orthopédiques du centre de chirurgie du pied et de la cheville à la clinique St Charles de Lyon sont les seuls a créer les conditions d'une rééquilibration ligamentaire et musculaire, en refaisant les ligaments qui sont sources de la déformation. Cette spécificité chirurgicale est garante de la stabilité du pied à long terme pour le patient.

Cette opération se déroule sous anesthésie générale. Le temps d'arrêt de travail est réduit par l'utilisation de la chirurgie mini invasive, moins lourde pour le patient. Des séances de kinésithérapie peuvent être envisagées pour faire une rééducation.

Nous préferons parler de réabilitation rapide et d'une chirurgie fonctionnelle avec possibilité de marche immediate, avec  un retour en chaussure confort a partir de trois semaines ainsi que la conduite automobile en fonctions des douleurs, avec une reprise du travail a partir de trois semaines voir moins pour les personnes a travail sedentaire. 

par ailleurs nous le faisons avec un soucis de l'esthetisme du pied. avec une cicatrice quasi invisible a un an. 

 

Photo d'Hallux Valgus sévèrePhoto avant/après correction d'un hallux valgus par chirurgieRésultat après opération d'un hallux Valgus
chirurgie d'un hallux valgus sévère: aspect a un an absence de cicatrice visible.

 

Contenu modifié le 04/01/18
Hallux valgus

AttentionLes traitements proposés sur ce site ne les sont qu’a titre indicatif.
Chaque personne est différente.
Seule une consultation avec un chirurgien pourra vous éclairer sur le traitement approprié a votre pathologie.