L’ostéotomie du tibia pour réaxation de la cheville

Qu'est ce que c'est ?

Certaines chevilles douloureuses le sont parce qu'elles sont désaxées. A force de travailler de travers les articulations s'abiment et deviennent douloureuses et parfois arthrosiques. Le but de l'ostéotomie du tibia qui peut être associée ou non a une ostéotomie de la fibula est de remettre la cheville en bonne position afin de la ré-axer. Cette intervention permet de retarder l'effet de dégradation de la cheville et de repousser des interventions plus contraignantes telles que la prothèse ou l'arthrodèse de cheville.
Elles peuvent être d'ouverture, nécessitant la mise en place d'un greffon osseux ou dite de fermeture.

En accord avec votre chirurgien et selon la balance bénéfice-risque il vous a été proposé une ostéotomie du tibia. Il va de soi que votre chirurgien pourra le cas échéant en fonction des découvertes per opératoires ou d'une difficulté rencontrée, procéder à une autre technique jugée par lui plus profitable à votre cas spécifique.

Avant le traitement

Un bilan radiographique complet est réalisé permettant de confirmer le diagnostic et de prévoir la chirurgie.

Quel traitement ?

La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale ou locorégionale et dure entre 1h et 2h. Une cicatrice est réalisée à la facemediale de la métaphyse tibiale et le long de la fibula. Les os sont sectionné en deux afin d'en changer son aspect et de modifier l'axe de la cheville selon la planification préopératoire. Les fragments osseux peuvent être ou non fixé (par des agrafes, des plaques…) en fonction des besoins.

ostéotomie d'ouverture sur une arthrose varisanteostéotomie d'ouverture sur une arthrose varisante
exemple d'ostéotomie d'ouverture sur une arthrose varisante

ostéotomie sur valgus d'arrière pied sur cal vicieux du tibiaostéotomie sur valgus d'arrière pied sur cal vicieux du tibia
exemple d'ostéotomie sur valgus d'arrière pied sur cal vicieux du tibia

Et après ?

Le lever et l'appui sur le membre sont interdit sauf avis contraire du chirurgien. La marche se fera en générale entre 6 semaines et 2 mois, temps nécessaire à la consolidation osseuse. Le traitement préventif des phlébites est systématique.
Une hospitalisation de 48 à 72 heures est nécessaire.
La cheville est protégée par une botte d'immobilisation. La rééducation dépendra de votre récupération. L'arrêt de travail est adapté à la chirurgie et à votre activité professionnelle entre 3 et 5 mois suivant le type d'activité professionnelle.

Complications ?

  • L'infection est très rare est peut nécessiter une ré-intervention.
  • Une phlébite peut survenir malgré le traitement anticoagulant. L'enraidissement de l'articulation est classique et peut nécessiter une rééducation voir une ré-intervention pour libérer l'articulation.
    Des nerfs sensitifs sont déplacés et protégés pour réaliser cette intervention, ceux peuvent être traumatisé et générer des douleurs secondaires.
    La consolidation osseuse demande 45 jours à 2 mois minimum ; celle-ci peut être plus longue. De même un déplacement secondaire des fragments osseux peut être observé et parfois nécessiter un repositionnement chirurgical.
  • L'algodystrophie : phénomène douloureux et inflammatoire encore mal compris, elle est traitée médicalement et peut durer plusieurs mois (voire parfois années), entrainant une prise en charge spécifique avec rééducation adaptée, bilans complémentaires et parfois prise en charge spécifique de la douleur. Elle est imprévisible dans sa survenue comme dans son évolution et ses séquelles potentielles.

La liste n'est pas exhaustive et une complication particulièrement exceptionnelle peut survenir, liée à l'état local ou à une variabilité technique. Toutes les complications ne peuvent être précisées, ce que vous avez compris et accepté.

Les résultats à espérer

Le résultat est obtenu en trois mois minimum, il peut mettre jusqu'à six mois pour se stabiliser.
Le bénéfice attendu est une correction de l'axe de la cheville lui permettant de refonctionner correctement, repoussant l'évolution arthrosique et la nécessité d'une intervention remplaçant ou bloquant l'articulation. De plus l'ostéotomie sur les chevilles fortement désaxées est un préalable obligatoire en cas de souhait de prothèse de cheville dans le futur.

En résumé

L'ostéotomie du tibia associée ou non à la fibula est une intervention peu fréquente. Elle permet dans les cas où elle est éligible de conserver une articulation cheville non douloureuse et mobile. Elle permet de repousser les interventions qui remplacent (prothèse) ou bloque la cheville (arthrodèse).

Contenu modifié le 16/11/17
L’ostéotomie du tibia pour réaxation de la cheville

AttentionLes traitements proposés sur ce site ne les sont qu’a titre indicatif.
Chaque personne est différente.
Seule une consultation avec un chirurgien pourra vous éclairer sur le traitement approprié a votre pathologie.